Galerie


Mots-clés

prc10  

Derniers sujets
» diorama 1
Mar 8 Aoû - 16:27 par Administrateur

» LRRP..............
Ven 4 Aoû - 6:43 par Administrateur

» Forrest Gump- Lieutenant Dan
Lun 26 Juin - 23:46 par Administrateur

» scène #3.............outdoor shots
Lun 1 Mai - 0:11 par Administrateur

» Obusier M114 Howitzer
Sam 22 Avr - 17:57 par Administrateur

» M35
Mar 21 Mar - 16:06 par Administrateur

» scène #2...........outdoor shots
Mer 15 Mar - 6:29 par Administrateur

» AIR CAV.................
Sam 4 Mar - 12:15 par Administrateur

» scène #1...........outdoor shots
Ven 24 Fév - 12:47 par Administrateur

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Opération Starlite (août 1965)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération Starlite (août 1965)

Message par Administrateur le Mar 28 Mai - 8:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le déploiement américain au Vietnam:


Le 8 mars 1965, un peu moins de 400 Marines américains débarquèrent à Da Nang. Ils contituaient le premier contingent US à poser le pied au Vietnam.
Tout ce que le président Johnson attendait d'eux était la protection de la base de Da Nang contre toute attaque de la guerilla communiste.

Toutefois, dès le 1 er avril, le commandant en chef américain, le général William Westmoreland, obtint de la Maison-Blanche l'envoi de 33.000 hommes supplémentaires. Officiellement, ces forces ne devaient mener aucune action contre le Viet-cong mais, en libérant des effectifs sud-vietnamiens de la surveillance de bases, elles permettaient aux troupes de Saïgon de gagner en puissance.
Westmoreland s'attendait à une importante offensive de l'armée conventionnelle nord-vietnamienne et, à la mi-avril, autorisa ses troupes à effectuer des patrouilles de reconnaissance "protectrices" autour de leurs positions.

Le 22 avril, l'une de ces patrouilles se heurta à une centaine de Viet-congs à Bihn Thaï, à une quinzaine de kilomètres de Da Nang. Si l'accrochage ne causa la mort que d'un seul combattant communiste, il marqua le début de la participation réelle des militaires américains aux combats.
Washington autorisa dès lors ses troupes à procéder à des missions de "nettoyage" afin d'éliminer toute concentration ennemie dangereuse située dans un secteur de plus en plus large autour des bases US.

En juin 1965, l'armée sud-vietnamienne essuya une série de graves défaites qui poussèrent Johnson a envoyer davantage de soldats américains au Vietnam. Le 1 er juillet, de nouveaux contigents US y débarquèrent. Westmoreland reçut carte blanche pour mener des actions plus offensives. Par ailleurs, le 20 juillet 1965, les zones d'influence US furent élargies afin de prendre le contrôle d'éventuels couloirs d'invasion des armées nord-vietnamiennes et de soumettre les zones où la guerilla communiste s'était préalablement implantée.

Le 3 août, dans le cadre de ces opérations de sécurisation de villages proches des bases aériennes et navales, les Américains investirent le hameau de Cam Ne où ils furent accueillis par de sporadiques tirs de Viet-congs. Ayant découvert un réseau de tunnels, les Américains mirent le feu à plusieurs cabanes afin de priver les communistes d'abris et de vivres.
Une équipe de télévision était présente et, deux jours plus tard, le monde entier vit des soldats américains incendier sans aucune raison de pauvres cabanes de paysans. Le commentaire ne fit aucune allusion à la présence de rebelles communistes et créa dans l'opinion publique une image désastreuse de l'intervention américaine au Vietnam.

A la même époque, les dirigeants américains n'en décidèrent pas moins de porter les effectifs US au Vietnam à 125.000 hommes. Ils décidèrent également d'un programme d'offensives dont allait faire partie l'opération Starlite.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



En août 1965, les Américains déterminèrent que l'armée régulière nord-vietnamienne s'apprêtait à lancer une forte offensive contre les bases US. Leurs soupçons furent confirmés le 15 août, lorsqu'un déserteur viet-cong leur apprit que 1.500 irréguliers communistes s'étaient rassemblés autour du village de Van Thuong, à une vingtaine de kilomètres de la base ultra-secrète US de Chu Lai. Les Marines reçurent l'ordre de prendre les devants.

Selon le plan établi, une partie des forces américaines devait quitter Chu Lai et se positionner le long de la rivière Tra Bong afin d'empêcher toute fuite des communiste vers le Nord. Au Sud-Est, d'autres éléments US seraient débarqués sur la côte, à hauteur du village d'An Cuong, afin d'empêcher toute retraite de ce côté. Enfin, à l'Ouest, des troupes héliportées devaient être déposées sur trois aires d'atterrissage (Landing Zone), à environ 1,5 kilomètres à l'intérieur des terres. L'ensemble des forces devait ensuite converger vers Van Tuong afin d'enfermer les forces ennemies en bord de mer.

Au soir du 17 août 1965, les Marines prirent position sans opposition le long des rives du Tra Bong. Ils débarquèrent également aisément près de An Cuong au matin du 18.
A l'Ouest, les troupes qui débarquèrent sur la LZ rouge ne rencontrèrent aucune opposition. Un peu plus au sud, sur la LZ blanche, des accrochages eurent lieu durant plusieurs heures mais les Viet-congs furent finalement repoussés vers la mer comme le plan le prévoyait.
Toutefois, sur la troisième zone d'atterrissage, la LZ bleue, les Américains furent pris sous un feu nourri provenant d'une colline voisine, la colline 43. Un soutien aérien permit aux Américains de la LZ bleue de s'emparer de cette colline mais, à la suite de communications défaillantes, ils crurent que le hameau voisin de Nam Yen avait été nettoyé par d'autres troupes et s'engagèrent sans méfiance dans cette direction. Vers 11h30, aux abords du hameau, ils furent pris sous le feu d'armes automatiques et durent s'accrocher aux rizières jusqu'à 16h30 où ils furent contraints de reculer jusqu'à la LZ bleue.
Dans l'intervalle, une colonne de 8 blindés s'était perdue entre Nam yen et An Thoi. Ils ne tardèrent pas à tomber dans une embuscade et demandèrent des renforts.
Une autre colonne de chars fut envoyée à la rescousse mais celle-ci tomba également dans une embuscade sur la colline 30. Le char de tête fut détruit et bloqua le reste de la colonne. En quelques instants, 5 Américains furent tués et 17 autres blessés.

Trois combats distincts s'étaient donc déroulés aux abords de la LZ bleue et tous avaient été défavorable aux Américains.
Des renforts furent héliportés sur place à partir de navires croisant au large mais il fallut l'intervention de l'artillerie navale pour mettre un terme à la résistance des communistes. Il faudra encore cinq jours aux Américains avant de pouvoir terminer leur mouvement de balayage vers la côte.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Conclusion


Au cours de l'opération Starlite, les communistes firent la preuve de leurs capacités de résistance et occasionnèrent de sérieuses pertes aux Américains. Ces derniers s'estimèrent victorieux, n'ayant perdu que 45 hommes contre 614 pour les communistes.
En réalité, on venait d'assister à un scénario qui allait souvent se répéter... En dépit de l'énorme puissance de feu américaine, les communistes s'étaient montrés capables de porter des coups sévères à leur ennemi, de s'évaporer dans la nature sans être anéantis, et de reprendre le combat le lendemain...


Forces alliées en présence:
L’opération fut lancée le 17 aout 65 impliquant la 9th Marine amphibious brigade
2nd Battalion 4th Marines (2/4)
3rd Battalion 4th Marines 3/4)
3rd Battalion 3rd Marines (3/3)
3rd Battalion 7th Marines (3/7) (de la Special Landing Force et au départ une force de réserve)
1st Battalion 7th Marines (1/7)
United States Navy’s USS Galveston (CLG-3)
USS Cabildo (LSD-16) pour l’appui feu naval
3rd Battalion 12th Marines unité d’artillerie en appui feu direct.
USS Vernon County (LST-1161) et USS Iwo Jima pour le transport de troupes de Chu lai le long de la côte An Thuong
L’USAF en appui
Également la 2eme division de l’ARVN



Forces communistes en présence:
Environ 2,000 soldats du 1er régiment VC, le 60eme bataillon, le 80eme bataillon, la 52eme compagnie, le 45eme bataillon et plusieurs unités de mortiers.





Bilan chiffré de l’opération Starlite :
614 VC du 1er régiment tués identifiés, 115 supplémentaires estimés
9 prisonniers capturés
109 armes saisies
45 tués chez les marines et 203 blessés.
D’autres sources citent 54 tués du côté américain, dont 52 marines, 1 membre de la Navy et 1 major de l’US Army qui pilotait un hélicoptère de soutien.




source:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



http://www.laguerreduvietnam.com/
avatar
Administrateur
General
General

Messages : 1737
Date d'inscription : 25/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://one-sixth-vietnam.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum